Entretien avec Suzan Folkerts, Conservatrice de la bibliothèque Athenaeum à Deventer (Pays-Bas)

La bibliothèque Athenaeum à Deventer a été fondée en 1560 ; elle est la plus ancienne bibliothèque publique municipale des Pays-Bas. Pendant des siècles, elle a joué le rôle de bibliothèque d’étude et de recherche pour les professeurs et les élèves de l’école latine Athenaeum Illustre (fondée en 1630), puis, au XXe siècle, pour l’université des Sciences Appliquées. En 2016, la bibliothèque Athenaeum a fusionné avec la Bibliothèque municipale de Deventer ; aujourd’hui, elle est principalement consacrée à la conservation de ses fonds anciens et à la recherche. La bibliothèque Athenaeum possède environ 800 manuscrits (dont 125 de l’époque médiévale) et environ 35 000 livres imprimés avant 1900. Le nombre total de titres dans son catalogue approche les 300 000 ouvrages.

En 1972, elle a été installée à son emplacement actuel, le ‘Klooster’, un ensemble de bâtiments appartenant à un ancien couvent, la ‘Buiskenshuis’. Les livres sont actuellement conservés dans quatre grands magasins climatisés et un coffre-fort, à proximité de la salle d’étude et des bureaux. Les employés partagent le bâtiment et les services avec les Archives municipales, qui font partie, depuis 2016, du Centre Historique Overijssel (conservant de nombreuses archives de la province d’Overijssel).

Illustration 1 : le bâtiment actuel de la bibliothèque.

En 2017, après avoir travaillé comme enseignante-chercheuse à l’université de Groningue pendant dix-sept ans, Suzan Folkerts est devenue conservatrice de la bibliothèque Athenaeum. Son expertise de médiéviste, en particulier de la culture du livre au XVe siècle, correspond bien à l’âge d’or du livre à Deventer à la fin du Moyen Âge. À cette époque, non seulement la production de manuscrits dans les couvents du mouvement de la Dévotion Moderne, mais également celle de livres imprimés connurent un grand essor dans cette ville – pendant cette période, Deventer produisit jusqu’à 25% des livres imprimés aux Pays-Bas. Ses tâches principales sont de sensibiliser le grand public à l’existence des collections de la bibliothèque, et de stimuler le travail des étudiants et des chercheurs sur ses fonds.

Illustration 2: Suzan Folkerts, conservatrice de la bibliothèque Athenaeum.

Quelle est la place du livre ancien dans votre institution ?

Pendant un siècle, la bibliothèque publique de Deventer, fondée en 1918, et la bibliothèque Athenaeum ont co-existé. Elles avaient des fonds et des publics différents. Quand les deux bibliothèques ont fusionné, la Bibliothèque de Deventer s’est retrouvée confrontée à une nouvelle mission : prendre en charge les collections patrimoniales de la ville. C’était aussi une belle opportunité pour mieux faire connaître les livres rares à un public plus large. Le fonds patrimonial de la bibliothèque Athenaeum est l’un des quatre piliers de notre institution – les autres étant la jeunesse et l’éducation, le développement personnel, et la participation.

Pouvez-vous nous expliquer la provenance des livres de votre fonds ?

La bibliothèque fut fondée en 1560 quand le conseil municipal racheta les livres du prêtre Johannes Phoconius après son décès. En 1569, les livres furent déménagés à la Heer Florenshuis, une communauté de Frères de la vie commune, inscrite dans le courant de la Dévotion Moderne, qui possédait déjà une importante bibliothèque. Quand Deventer devint protestante, en 1597, et que les possessions des monastères et des couvents furent confisquées, tous les livres de ces communautés furent rassemblés dans la chapelle de la Heer Florenshuis, qui devint la Bibliothèque de la ville. Au cœur de la collection se trouvent donc des livres de théologie et de dévotion du Moyen Âge et du XVIe siècle. Au XVIIe siècle, la collection fut augmentée de livres de théologie protestante et de livres savants pour l’Athenaeum Illustre, ainsi que de quelques éditions prestigieuses comme celle de l’Atlas de Joan Blaeu et de la Bible Polyglotte de Plantin. D’après un catalogue de 1761, la bibliothèque contenait alors 950 livres (regroupés en 590 titres dans le catalogue) et 81 manuscrits.

[illustration 3 : les murs de anciens de la bibliothèque, intégrés dans le bâtiment moderne de la Bibliothèque publique de Deventer.

En 1820, la bibliothèque tripla de volume quand les livres de la bibliothèque de l’université de Harderwijk furent transférés à Deventer. Ces livres étaient les bienvenus, car la bibliothèque Athenaeum avait été quelque peu négligée au XVIIIe siècle. Parmi les collections de Harderwijk, on trouve plus de 2 000 thèses, des manuscrits des XIe et XIIe siècles des auteurs de l’Antiquité, et de nombreux manuscrits arabes et malais rapportés des Indes orientales néerlandaises.

À la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle, de nombreuses collections de livres privées furent données à la bibliothèque Athenaeum, telle que la bibliothèque du gouverneur des Indes orientales néerlandaises A. J. Duymaer van Twist, une collection de livres écrits par un grand auteur néerlandais, Louis Couperus, et, plus récemment, une large collection de livres écrits et imprimés dans la province d’Overijssel, donnée par G. T. Hartong.

Illustration 4 : Tjrita Kedoeng Kebo, vers 1851, manuscrit javanais sur papier, récit en vers sur la guerre coloniale à Java entre 1825 et 1830, appartenant à la collection Duymaer van Twist.

Quelles en sont, selon vous, les particularités ?

La bibliothèque Athenaeum se concentre sur les livres écrits et imprimés à Deventer et dans la région alentour, la province d’Overijssel. Outre ses manuscrits, elle possède environ 750 incunables et post-incunables, dont beaucoup furent imprimés à Deventer, et sont des exemplaires uniques. En 2019, la bibliothèque Athenaeum a acquis sept (post)incunables supplémentaires produits à Deventer, dont quatre sont des unica.

Est-ce que vous pouvez nous montrer quelques livres qui vous semblent typiques de votre collection ?

Nous possédons de beaux manuscrits copiés dans les maisons des frères et des sœurs de la vie commune, par exemple cette collection de sermons provenant de la Heer Florenshuis, qui mentionne, sur le dernier feuillet, le nom de son copiste : « geschreven in Deventer in het Heer Florenshuis door de handen van Herman Kysendael van Orsoy. Bid voor hem » [copié à Deventer dans la Heer Florenshuis de la main de Herman Kysendael van Orsoy. Priez pour lui].

Illustration 5 : Collection de sermons, manuscrit sur parchemin, deuxième moitié du XVe siècle, avec le colophon de Herman Kysendael van Orsoy.

Nous avons également des livres scolaires imprimés vers 1500 par Richard Pafraet et Jacob de Breda, comme ce vocabulaire en latin et néerlandais, imprimé vers 1480. 

Illustration 6 : page de titre d’un autre ouvrage imprimé par Jacob de Breda, Sequitur nocturnus Septimus Psalmorum dauiticorum, Deventer : Jacob van Breda, 1515, comportant sa marque d’imprimeur.

On peut également noter d’intéressants livres bons marchés : des almanachs, des imprimés de colportage, et des petits atlas, tous produits à Deventer. Cet almanach pour l’année 1749, largement annoté, en est un bon exemple. 

Illustration 7 : B. Elias Dapper, Deventer schryf-calender, ofte almanach…, Deventer : E. de Vries, 1748.

Comment encouragez-vous l’utilisation des livres anciens et la connaissance de vos fonds par les chercheurs ?

Nous invitons des chercheurs à venir donner des conférences grand public, en leur demandant de partir de certains livres de nos collections, et nous accueillons également des conférences et des excursions pour les étudiants. Nous co-organisons et accueillons des colloques scientifiques et des écoles d’été au sein de la bibliothèque, comme par exemple des ‘Boekendagen’ (une journée d’études annuelle pour les chercheurs néerlandais travaillant sur le livre ancien), et nous participons à des colloques (inter)nationaux. Nous recherchons en particulier à nouer des collaborations avec les chercheurs déposant des demandes de subventions de recherche, en tant que bibliothèque patrimoniale partenaire. C’est ainsi que nous avons par exemple été amenés à collaborer au projet européen HERA ‘Public Renaissance’.

Comment mettez-vous en valeur le fonds ancien auprès d’un public plus large ?

Nous présentons nos collections dans de petites expositions dans la Bibliothèque municipale et dans l’entrée de la bibliothèque Athenaeum. Au sein de la Bibliothèque municipal, nos livres rares sont également présents sous forme d’écrans numériques sur les rayonnages. En 2018, nous avons organisé avec la fondation Deventer Verhaal une grande exposition sur le thème ‘Deventer Boekenstad’ (Deventer, ville du livre) au musée De Waag. Nous postons aussi régulièrement des nouvelles de nos collections sur les réseaux sociaux, et nous promouvons l’utilisation de nos collections numériques sur le site www.athenaeumcollecties.nl.

Illustration 8 : catalogue de l’exposition Deventer Boekenstad.

Quel vous semble être la question la plus pressante à laquelle vous avez à faire face aujourd’hui dans votre travail ?

Dans la mesure où notre bibliothèque n’est pas rattachée à une université, et qu’aux Pays-Bas il y a une séparation nette entre les bibliothèques publiques (plus orientées vers le grand public) et les bibliothèques universitaires (où se trouvent souvent les fonds patrimoniaux), nous devons veiller à ne pas perdre nos liens avec le public universitaire, et nous faisons un effort particulier pour encourager les collaborations scientifiques et le travail de recherche sur nos collections. Comme toutes les institutions du secteur culturel et patrimonial, nous sommes régulièrement à la merci de coupes budgétaires. Récemment, nous avons perdu le budget de la province qui était alloué à notre fonction scientifique et de recherche. Cela dit, la bibliothèque Athenaeum existe depuis 1560, aussi je suis confiante qu’elle saura résister au passage du temps pour continuer à vivre !

Adresse: Athenaeumbibliotheek, Klooster 12, 7411 NH Deventer, NL.
Email: info-ab@bibliotheekdeventer.nl

Site web: https://www.bibliotheekdeventer.nl/athenaeumbibliotheek/
Collections numérisées: https://athenaeumcollecties.nl/

Facebook: https://www.facebook.com/athenaeumbibliotheek/
Twitter: https://twitter.com/ab_deventer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.